26 mai 2010

Comment gérer son patron


Dans cette vidéo du succès de PPC & HK voici une première introduction au "management up" c'est à dire tout simplement à l'art de savoir gérer son patron.Tout simplement ;-)



Première étape : bien comprendre quels sont les différents types de patrons que l'on peut trouver dans cette univers impitoyable qui s'appelle l'entreprise. Amis salariés, soyez vigilant car quelque soit la nature de votre patron, vous devrez forcément adapter votre manière de travailler si vous voulez garder votre job ... et votre potentiel de progression dans l’entreprise.

Comme le "management up" est aussi une forme de management et pas des moindres, nous allons passer en revue 7 typologies de patron (à vous de voir dans quelle catégorie se situe le vôtre !) et nous allons vous indiquer comment vous devez vous adapter.

1- le patron "pointilleux-maniaque" :
Il n’est jamais content. C’est un inquiet qui n’est pas très sûr de lui et qui veut tout vérifier, plutôt deux fois qu’une. Il faut le RASSURER : rapports fréquents, avancement du travail, expliquer souvent comment vous arriverez à vos objectifs. Dites-lui que vous ne recommencez jamais les mêmes erreurs

2- le patron "indécis chronique"
Il ne se décide jamais car il a peur de peur de faire une erreur. Ou bien il est submergé de travail. Dans un cas comme dans l’autre, ne le sollicitez qu’avec des propositions abouties, justifiées, validées. Evitez les détails ; ne le sollicitez que pour de grandes décisions, pas sur les détails. N’hésitez pas à multiplier les explications.

3- le patron "ambitieux carriériste"
Il ne pense qu’à sa progression dans l’entreprise. Toutes vos idées, c’est lui qui les a eues ! Soyez son pourvoyeur d’idées, son « chouchou » et en public, précisez bien que c’est vous deux qui avez trouvé la solution. Soyez modeste et mettez votre ego dans votre poche.

4- le patron "critique permanent"
Que vos résultats soient bon, voire excellents, il ira toujours chercher le p’tite bête pour montrer qu’il vous est supérieur (c’est le roi dans les détails…). Ne vous défendez pas s’il diminue vos qualités. Apprenez à vous tanner le cuir ; et ne corrigez pas systématiquement votre travail si vous pensez avoir raison

5- le patron cyclothymique

C’est un malade qui passe sans raison de la colère extrême à l’abattement. N’essayez pas de le raisonner, c’est inutile ! Il est imperméable aux états d’âme d’autrui. Gardez un profil bas, refusez la confrontation ou le combat. Et travaillez du mieux que vous pouvez.

6- le patron « 5 idées à la seconde »
C’est un maelström : vous avez du mal à le suivre. Le mieux est de rester lucide, de trier les bonnes idées et celles sans intérêt et de l’aider à mettre en place celles qui sortent véritablement du lot. N’entrez pas en compétition avec lui, ce serait une perte de temps

7- le patron invisible :
Il est injoignable, toujours par monts et par vaux, ou en rendez-vous, ou bouclé dans son bureau. Mettez vous dans la peau d’un entrepreneur et ne comptez que sur vous même. C’est exaltant de devenir responsable à 120% !

Conclusion : n’oubliez pas que ces 7 types de patron peuvent se combiner ! Et qu’en plus, votre patron est peut-être un con (ou pas d'ailleurs)…

Merci à Paul pour son accueil à La Cantine, l'espace de co-working parisien bien connu des entrepreneurs et des férus de high-tech. 

Pour nous suivre dans les réseaux sociaux, cliquez sur l'une des images ci-dessous :