17 septembre 2008

Comment avoir de bonnes idées ?


Dans ce nouvel épisode du HowTo - Les clefs du succès, HK et moi sommes heureux de vous présenter une interview exclusive de Jean-Pierre Hamel, docteur philo, un expert en bonnes idées. Et pour la conclusion, retrouvez Henri (himself, lui-même en personne) devant le portrait d'un homme qui ne manquait pas d'idées, le grand Confucius lui-même (lithographie réalisée en Chine à partir d'une ardoise datant du 14ième siècle).

Qu'est ce qu'une idée ?
Une idée, c'est comme un petit oiseau qui quitte une branche, ou une bulle qui monte à la surface de l'eau. Il faut l'attraper juste à ce moment-là, sinon elle prend sa liberté, s'envole et disparait.
  1. Une bonne idée, c'est avant tout une idée simple, … mais pas simpliste. C'est une idée qui semble évidente, qui s'impose d'elle-même en quelque sorte
  2. Une bonne idée fait peur. Ca ne ronronne pas, ça réveille. Elle est le plus souvent en rupture, elle ouvre vers l'inconnu.
  3. Une bonne idée naît souvent du dialogue, de la discussion, de la confrontation. L'accouchement est pénible
  4. Une bonne idée ne supporte pas le compromis. Quand on rabote les points (trop) forts et que l'on comble les points (trop) faibles, on arrive à des compromis qui engendrent des idées molles, sans force ni conviction. Ces idées peuvent faire consensus mais elles ne sont pas puissantes pour autant.
  5. Une bonne idée s'attrape. La méthode est simple ; il faut être ouvert aux autres, ouvert à son environnement, ouvert à soi-même. Surtout, ne pas se censurer. C'est l'abondance qui est recherchée dans un premier temps. Ensuite, on trie à tête reposée.
  6. Comment ça se passe ? c'est une question difficile. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il faut être disponible à tout ce qui vient, être attentif à tout ce qui passe. Les bonnes idées sont dans l'air. Avec un peu de concentration, on les voit, et quand on ne les voit pas, c'est l'inconscient qui vient à la rescousse le matin, le soir, n'importe où…
  7. Chacun d'entre nous dispose d'un « muscle à idées ». Ce muscle, il faut le faire travailler régulièrement ; il faut l'entrainer comme le ferait un athlète. Ne soyez pas avare d'idées, car plus on a d'idées et plus on a d'idées. Avoir une seule idée, et s'y accrocher, c'est souvent mauvais signe !
Vous avez aimé cette vidéo ? N'hésitez pas à vous plonger dans la série complète du How To - Les Clefs du succès.