24 septembre 2008

Pourquoi - comment ranger son bureau et pourquoi pas ?


Pour le HowTo - les clefs du succès de ce mercredi, voici un numéro très spécial (mais qui ne finit pas en nu intégral) : voici 7 points pour justifier le fait d'avoir un bureau qui n'est pas rangé.

Que se passe-t'il ? Henri en a ras sa casquette orange des gens qui lui disent de ranger son bureau depuis qu'il est tout petit, des professeurs de rangement qui veulent que tous les autres fonctionnent comme eux avec un bureau à immaculer tous les soirs, des caporaux qui veulent qu'il range son lit « au carré ».

Si vous aussi, vous viviez mal ce fardeau et vous avez un bureau mal rangé, nous avons fait cette vidéo coup de cœur. Comme mon ami Henri, je suis un adepte du bureau mal rangé, mais je vous rassure : ma tête elle est TRES bien rangée et cela me suffit.

Bon, c’est pas tout ça mais voici donc, en 7 points, ce que vous pourrez rétorquer à tous ceux qui vous disent de ranger votre bureau. Alors, allons-y :
  1. Revenir à l'objectif : Pourquoi doit-on ranger ? Pourquoi cette injonction infantilisante ? Avant de ranger, il faut définir ce qu’est un bureau : un outil de travail, une table de réception, un symbole visible de l’importance de celui qui est derrière ? En réfléchissant à cette question de la fonctionnalité de son bureau, on est déjà proche de la solution,
  2. Vive la différence : Stop à la normalisation. Le bureau d’un horloger ne doit pas forcément ressembler à celui d’un dessinateur. Et puis, ranger prend du temps, un temps qui n’est pas efficace. Le livre américain et le site A Perfect Mess montre que le rangement n’est pas toujours rentable.
  3. Tous les cerveaux n'ont pas la même valeur. La capacité de ranger son bureau dépend de la dominante de son cerveau Gauche et Droit (cf la note d'Henri). Un créatif rêveur (cerveau Droit) n’aura pas le même bureau qu’un comptable (cerveau Gauche). Pour certains, ranger est mission impossible et pour d’autres, travailler dans les papiers est insupportable. Ainsi va la vie !
  4. A chacun son comportement : La capacité de rangement d’un bureau dépend aussi du comportement de son propriétaire : le visuel veut tout voir, un dossier classé étant un dossier mort. Quelqu’un de tendance anale (au sens de Sigmund Freud bien sûr) aura tendance à classer, voire à collectionner. Un oral sèmera à tout vent…
  5. Et le bureau de l’ordinateur ? Là aussi, à chacun sa méthode, avec une différence notable : si les dossiers sont soigneusement et complètement dénommés, vous les retrouverez facilement avec spotlight (sur Mac) ou avec l’explorateur (un peu poussif) de windows.
  6. Devenez adepte de la méthode Tri-Tri : Quand vous avez vraiment trop de choses sur votre bureau, appliquez la méthode « Tri-Tri » (cad, 3 tri). Faites 3 piles : une destinée à la poubellisation, une destinée à la conservation des documents, une où « je ne sais pas ». Reprenez la pile « je ne sais pas » et recommencez à constituer 3 piles, et encore une fois. En général, cette méthode éclaircit 80% des papiers sur le bureau.
  7. Enfin, une méthode infaillible si votre bureau @ home peut servir de table de salle à manger. Donc, quand vous avez un dîner avec beaucoup d’invités, ce qui vous empêche d’utiliser la table de la cuisine, virez tout, faites un tas qui va rejoindre les autres tas au cimetière des éléphants, et ça fait la blague !
Bon courage. Nous sommes preneur de vos encouragements, de vos méthodes sans injonctions comminatoires, et de vos commentaires sur Seesmic.
Ranger son bureau (hum, hum)Vous avez vu la vidéo du succès 'Ranger son bureau' sur le blog Eclectihk ?
Alors, qu'en pensez-vous ? Comment faites-vous ?