20 août 2008

7 clefs pour vivre une histoire d'amour avec ses clients


Et si vous profitiez donc de ces derniers jours de l'été pour entretenir votre anglais dans cette vidéo exclusive bercée sur un fond de chants des cigales ? Et si vous profitiez de moins de 7 minutes pour découvrir les secrets d'une relation commerciale réussie ?

Mon ami Henri Kaufman a profité de quelques jours de congés cet été et m'a abandonné, pour interviewer en cachette la pétillante Ronne Freedman, copywriter de talent et créatrice américaine des meilleures recettes pour Weight Watchers.

La question posée est simple : La relation clientèle, le marketing de la relation ne sont-ils finalement qu’une histoire d’amour ?

La réponse de Ronne Freedman est limpide : "Oui, bien sûr Henri, c’est une question d’amour".

Le bonus PPC ? Ca marche en B2B bien sûr... mais aussi en B2C. La preuve avec cette interview exclusive d'une pro du Marketing Direct :

"Le premier point de cette Love Affair ? La rencontre
Trouver un « bon » client, quelqu’un avec qui vous aurez du plaisir à travailler et quelqu’un dont vous pensez tirer un intérêt de la relation. Après tout, c’est ce que des gens peuvent d’une manière générale s’apporter mutuellement. Un changement, une meilleure vie. Chacun doit séduire l’autre.

Le deuxième point : La réputation des deux partenaires
Les deux partenaires doivent être « compatibles » et pouvoir s’accorder. Moi, en tant que marketer, j’ai besoin de connaître les produits que vous avez déjà faits, comment vous les avez faits, comment vous avez traité les autres consultants avec lesquels vous avez déjà travaillé. Et je dois vous dire combien je suis bonne dans ma spécialité. Vous devez être impressionné par mes résultats et peut-être alors aurons nous une histoire d’amour ensemble.

Le troisième point : Que peut-on dire du premier moment de la rencontre ?
Le premier contact préfigure toute la suite de la relation. D’abord, bien se connaître l’un l’autre, se faire confiance, développer une relation où l’on peut échanger facilement. C’est vraiment une histoire d’amour ? Bien sûr. Vous devez faire confiance, comprendre, sentir le désir de l’autre parce que vous devrez satisfaire ce désir.

le 4ème point : Faut-il contractualiser la relation ?
Oui, oui, tout comme un contrat de mariage. Vous devez définir le périmètre et le type de relation qui va s’établir. Cette relation est-elle One shot, pour « une seule nuit » ou au contraire quelque chose qui se construira et durera plus longtemps ? Il faut se mettre d’accord sur ce que nous allons créer ensemble. L’apogée de la rencontre sera donc le mariage : On se met d’accord pour faire quelque chose ensemble, pour créer une entité plus grande que les deux individualités.

Le cinquième point : Créer quelque chose ensemble, c’est comme concevoir un enfant.
L’enfant sera notre produit commun. Oui, un enfant qu’il faudra élever, éduquer, à qui il faudra faire une place dans la société, à qui il faudra apprendre les valeurs et s’assurer que cet enfant aura tout ce dont il aura besoin pour réussir.

Le sixième point : Le divorce.
Il peut arriver quelques fois, quand on ne s’aime plus. Oui, c’est bien sûr triste, très triste. Chacun connaît les secrets de l’autre, et il faut faire tout son possible pour ne pas arriver à une séparation. D’un point de vue marketing, Ronne suggère de renouveler les bases, de se souvenir de ce qui nous a attiré au début de la relation, revenir aux fondamentaux et à la base de la relation, analyser ce qui nous a rapproché au départ et regarder si l’on peut continuer ou redéfinir les bases d’un nouveau contrat. A ce moment-là, le contrat sera plus solide car nous nous connaissons depuis longtemps

Le septième point : Quid des nouveaux outils relationnels (Facebook, twitter, linkedin…) ?
D'après Ronne, ils augmentent terriblement les possibilités de choix de partenariat, mais il faut rester prudent, très prudent."

Vous avez aimé cet épisode ? La totalité des autres How To - Les clefs du succès sont aussi ici chez Henri