02 mars 2011

Le parfum des odeurs corporelles

Notre époque s’efforce de masquer les odeurs corporelles, ou de les couvrir par des parfums plus ou moins agréables. Sans pour autant se mettre dans le rôle de Jean-Baptiste Grenouille, le meurtrier du roman "Le Parfum" de Patrick Suskind, découvrez dans cette vidéo du succès de PPC & HK les 7 types d'odeurs corporelles de l’homme, cet être merveilleux qui n'en demeure pas moins le plus évolué ... des animaux.



1- Odeurs agréables ou odeurs désagréables ? That is the question !
Selon les rapports que nous avons avec les gens près de nous, soit nous « ne pouvons pas les sentir », soit au contraire leur odeur nous émeut et même nous attache. Bien sûr, les odeurs du métro bondé à 18H30 sur la ligne 13 ne sortent pas toutes de chez Guerlain, mais il faut nuancer nos a priori.

2- Les odeurs liées à l’amour.
Deux êtres qui s’aiment ou qui ne s’aiment pas encore mais sont en phase de séduction émettent les fameux phéromones qui sont à la fois très puissants en attractivité et très subtils en puissance olfactive. Dans la période amoureuse, toute odeur émise par l’être aimé est de nature paradisiaque. Elle provient des aisselles, et d’une façon générale des parties pileuses et sexuelles de l’individu, des pieds, de la nuque, du sillon inter mammaire… A vous de les découvrir ; pas d’indice dans cette chasse au trésor car cela change d’un individu à l’autre.

3- Les odeurs liées aux aliments ingérés.
La fameuse odeur d’asperge qui se manifeste quelques minutes seulement après le repas. L’odeur du jambon fumé, sans parler des choux, de l’oignon, de l’ail et des échalotes. Si l’un des deux en mange, l’autre à intérêt d’en manger aussi…

4- Les odeurs liées à l’humeur.
Pour un nez exercé, la peur, la joie, la dépression se sentent même les yeux fermés (!). Le corps émet des signaux que nous avons progressivement oubliés. Il faut s’entrainer à les repérer. Par exemple, quand vous croisez quelqu’un dans la rue à l’odeur forte, agréable ou non, essayer de remonter l’effluve le plus loin possible, comme un chien flairant une piste. Vous verrez, c’est un sport très étonnant.

5- Les gaz (ou vulgairement les pets) 
En général, un individu en émet une dizaine par jour. Ils sont inodores… sauf embarras gastrique. Idem pour la mauvaise haleine liée aux habitudes alimentaires, à la dentition ou à des maladies internes. Si vous êtes « hors-norme », consultez un médecin !

6- Et les déodorants ? 
En dehors de la pierre d’alun qui est efficace tout en étant inodore, la plupart des déodorants masquent les odeurs naturelles et gomment la personnalité. Pourquoi avoir peur du côté charnel de nos interlocuteurs ? N’oubliez pas aussi que les odeurs dépendent aussi de la composition de vêtements portés : on ne « sent » pas pareil dans la soie ou le pilou, dans le cachemire ou dans le Tergal.

7- Enfin, n’oubliez pas les cheveux qui sont de puissants émetteurs olfactifs. 
Signez-les, brossez-les, tondez-les, faites ce que vous voulez mais occupez-vous en.


Si vous avez aimé cette vidéo, vous aimerez LE LIVRE des Vidéos du succès, un recueil de plus de 500 conseils de PPC & HK pour réussir votre vie Perso ET votre vie Pro en vente sur Amazon.

Pour nous suivre dans les réseaux sociaux, cliquez sur l'une des images ci-dessous :